L’heure de l’oiseau

arbre du jardin

la grive est souvent perchée tout en haut du grand conifère

Il est 17h30, assise dans ma petite pièce ensoleillée, j’écoute l’oiseau. C’est la grive musicienne qui vient de lancer sa première trille. Elle chante là, dans les grands arbres qui poussent devant mon immeuble. Cela fait un mois environ qu’elle chante matin et soir.

Au début, je ne savais pas qui c’était. Elle a un chant si particulier, difficile à décrire ; on dirait qu’elle raconte des blagues ; non vraiment, je vous assure, c’est un vrai clown. D’ailleurs, lorsqu’elle chante, tout le monde se tait pour l’écouter. Elle ne chante jamais en même temps que le merle par exemple, qui a lui aussi les mêmes heures. Donc je l’ai repérée, j’ai cherché dans mon livre à quoi pouvait bien correspondre cet oiseau au plumage brun, tacheté, somme toute assez banal, un peu plus gros qu’un merle. Et j’ai trouvé ! c’est une grive musicienne !

Je vous assure, c’est un rendez vous que je n’aime pas manquer, l’heure de l’oiseau.

Les commentaires sont fermés.